Apprentissage du bébé et de la propreté : tout ce que vous devez savoir

0
21

Être un jeune parent n’est pas toujours facile. Animés par le désir de bien faire les choses pour votre enfant, nous nous posons beaucoup de questions sur les bébés et leur hygiène. Ce guide vous apportera quelques éléments de réponse, du choix des couches pour votre enfant au moment où il pourra enfin s’en passer.

Quel type de couche choisir pour votre bébé?

Avec la variété de produits et de marques de couches sur les étagères des supermarchés, les nouveaux parents peuvent facilement se perdre. Quant à la taille, il en existe 6 selon le poids de bébé : taille 1 de 2 à 5 kg, taille 2 de 3 à 6 kg, taille 3 de 3 à 9 kg, taille 4 de 7 à 18 kg, taille 4 + pour 9 à 20 kg, taille 5 de 11 à 25 kg et taille 6 à partir de 15 kg. Vous pouvez également choisir entre des couches jetables, pratiques mais peu écologiques, et des couches lavables. Vous pouvez également utiliser des couches jetables hybrides, biodégradables à 50-60 %.

A partir de quel âge bébé va-t-il aux toilettes?

Aller à la marmite est une étape importante pour l’enfant, car c’est un pas vers l’autonomie. Pour les parents, cela signifie qu’ils peuvent petit à petit dire adieu aux couches. Mais alors, quel est l’âge idéal? Sachez qu’en moyenne, les enfants vont aux toilettes vers l’âge de 2 ou 3 ans. En effet, c’est vers 18 mois que les muscles qui contrôlent la vessie et le rectum permettent à l’enfant de maîtriser ces fonctions. Mais chaque enfant a son propre rythme. L’important alors est de savoir discerner les signes qui montrent que votre enfant est prêt. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il est capable de vous dire qu’il a une couche mouillée ou sale, qu’il a fait pipi ou caca, ou qu’il vous prévient à l’avance. Cela signifie qu’il est déjà capable de se contenir.

À quel âge environ peut-on enlever les couches la nuit ?

Une fois qu’un enfant est propre pendant la journée, les parents se demandent rapidement quand enlever la couche la nuit. En général, l’entraînement au pot de nuit a lieu quelques mois après l’entraînement au pot de jour. En fait, c’est une étape plus difficile à gérer pour l’enfant, qui a encore du mal à contrôler son sphincter lorsqu’il dort. Et la peur du noir n’aide pas non plus.

Pour ce faire, il doit percevoir le signal que sa vessie est pleine. Pour aider votre enfant, évitez de le stresser en lui disant constamment de ne pas mouiller son lit ou en vous disputant avec lui le matin s’il en a. Cela le bloquera encore plus. En revanche, vous pouvez l’habituer à uriner avant de se coucher. Pour lui éviter d’avoir peur du noir, n’hésitez pas à installer une veilleuse dans sa chambre et sur le chemin de la salle de bain, ainsi que sur son pot si la salle de bain est trop éloignée. Et enfin, s’il se réveille avec une couche sèche, n’oubliez pas de le féliciter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici