Choisir sa poussette : sur quoi se baser ?

0
9

Choisir sa poussette est un vrai casse-tête pour tous les parents. Le choix se fait la plupart du temps pendant la grossesse en général autour du 7° mois lorsque la prime de naissance est versée (pour la plupart). Le moment n’est pas forcément idéal et on aimerait se pencher sur la décoration de la chambre ou les premiers vêtements de bébé, pourtant la poussette doit être acheté puisque logiquement elle sera utile à la sortie de maternité. Mais parmi le vaste choix de poussette disponible sur le marché, il va falloir trouver le bon compromis entre notre mode de vie, le prix, sa modularité et sa capacité d’évolution.

Tout d’abord, prenons en compte

son encombrement

. A moins d’avoir le dernier monospace/ludospace ou le break qui va bien, il est nécessaire de prendre en compte le volume du coffre. Un ami, commercial automobile, me disait récemment qu’il voyait énormément de gens venir avec la poussette déjà achetée pour changer de voiture afin que la poussette rentre. Mieux vaut donc éviter ce genre de mésaventure et anticiper en choisissant la poussette qui une fois « pliée » rentre dans votre voiture. Pour cela, un petit détour par le vendeur du coin pour tester l’encombrement de la poussette, fera l’affaire. J’ai bien dit testé, car pour bénéficier d’une poussette à prix réduit, on revient sur de2a3 🙂 et on sélectionne la poussette désirée. Ensuite, on se demande comment vais-je utiliser la poussette (son utilisation). Plutôt en ville, dans les transports en commun, plutôt un condensé de ville et campagne ou bien la campagne. Dans le premier cas, il vaut mieux opter pour une poussette type 4 roues, plus compacte, plus facile à manier dans le bus ou le métro.

Dans le second cas, une poussette dîte polyvalente fera l’affaire. Enfin, pour les baroudeurs, on optera pour une poussette 3 roues, un peu plus encombrante que ses prédécesseuses, mais aux roues plus grandes lui permettant d’accéder aux endroit les plus périlleux.

Côté espace, si on vit dans un 35m², mieux vaut prendre une poussette compacte et modulable car la plupart du temps, la poussette sera garée à l’entrée de notre nid douillet et encombrera le peu d’espace qu’il nous reste. Après, une fois le critère espace pris en compte, on peut opter pour les packs complets qui incluent nacelle, coque, hamac et chassis. Bien évidemment , les constructeurs ont bien pris soin de rendre chaque élément uniquement compatible avec les produits de même marque. Donc vigilance oblige, si on décide de ne prendre que certains éléments en attendant que ptitbout grandisse. Ce serait dommage de se trouver avec un chassis pour lequel on ne trouve pas la coque adéquate.

Côté geek, les poussettes ont aussi leur lot d’accessoires et selon les goûts, on pourra trouver pompe de gonflage, frein à disque etc… intégrés à la poussette mais aussi des accessoires de poussette souvent vendus séparément comme un habillage pluie ou une ombrelle.

Petit récapitulatif, la poussette citadine idéale pour la ville, compacte au pliage simple, surélevé pour éviter les pots d’échappement. La poussette modulale (les packs ou trio) offrent tout l’équipement nécessaire au bébé pour assurer une sécurité pendant sa croissance. La poussette du baroudeur, monté sur 3 grosses roues fournit confort et sportivité pour les grandes balades en forêt ou le jogging du dimanche matin.

Enfin, la poussette canne utile dès 9 mois peut s’avérer utile si on veut gagner en place ( si le deuxième est en route ) et en souplesse. Jumeaux, triplés ? Des solutions sont aussi disponibles pour éviter de promener 2 ou 3 poussettes en même temps.

Voilà pour les petits conseils pour le choix de la poussette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici